Je vous disais dans ce billet qu'ACTA, qu'on avait dégagé, tentait de revenir en douce. En réalité c'est un petit peu plus grave que ça. Vous avez sûrement entendu parlé de l'accord de libre échange aussi appelé TTIP ou TAFTA ? Mais si rappelez vous il y a même pas un mois, suite à la découverte[1] que la Commission Européenne était sur écoute des États-Unis, les gouvernements européens ont crié au scandale en disant, je résume : «puisque c'est comme ça on bloque les négociations sur l'accord de libre échange». Je vous rassure ils ont crié un peu mais c'était juste pour la gloire, les négociations ont bien démarré la semaine dernière.
Le problème est que cet accord va encore une fois être négocié dans les ombres de la Commission Européenne, en dehors de tout contrôle démocratique. En tout cas c'est ce qui est annoncé sur leur site : ici. La CE va négocier et à la fin seulement le parlement aura le droit de dire s'il est d'accord ou pas... même processus que pour ACTA.
Donc, ce week-end j'ai décidé d'envoyer un «petit» mail aux députés Européens de ma circonscription (France, Sud-Est) pour leur faire part de mes inquiétudes et leur demander d'agir pour que le parlement soit inclus dans le processus de négociation.

Note

[1] je vous jure, y'en a en les entendant on aurait cru que c'était la découverte du siècle que les États-Unis écoutait plus ou moins illégalement le reste du monde...