Projet Bradbury #04 - Faim

Elle a été longue à sortir la quatrième ! D'abord j'ai été un peu malade. Rien de catastrophique : rhume, angine, choses comme ça, mais je me suis aperçue qu'il m'est complètement impossible d'écrire avec le cerveau embrumé. Du coup j'ai pris facile trois semaines à rien faire. Une petite semaine de vacances perdue dans la montagne coupée de toute technologie aussi :). Et puis elle m'a posé des soucis celle-là. J'ai l'idée générale depuis un bon moment mais j'ai galéré à trouver l'histoire précise allant avec et encore plus la façon de raconter cette histoire. Du coup, je change de style par rapport aux trois précédentes, j'espère que ça vous plaira. Et puis un dernier point qui m'a posé des difficulté : écrire pour un personnage avec lequel on ne se sent aucune empathie. Bref j'ai testé pas mal de choses sur cette nouvelle. Vous me direz ce que vous en pensez.

Bonne lecture et comme d'hab la nouvelle est publiée sous licence CC-BY-SA et le pdf est en pièce jointe.

Faim

Époque: U-2 / An 2344 / 25 novembre

La salle de réunion de la policeH était bondée. Deux brigades au complet, s'entassait sur les chaises bringuebalantes. Le commissaire principal éteignit les lumières pour que le film holographique au centre de la pièce soit bien visible. Tout le monde était un peu tendu et tournait des regards furtifs vers les trois juges assis sur l'estrade. Le commissaire pris la parole : « Nous avons réussi à récupérer la boite noire du sairv0 d'Alegi Amd. Je vais vous montrer les passages que je pense significatifs. Nous avons également quelques extraits de son journal, que je vais intercaler avec les enregistrements holo pour respecter l'ordre chronologique. » L'holo montra alors une salle de réunion au sommet d'un building, probablement le siège social de Massive Nutrition, l'entreprise que dirigeait Alegi Amd. L'hologramme permettait de restituer la vision 3D telle que la voyait Amd, une voix s'élèva.

Extrait de la boite noire du sairv0 de Alegi Amd : enregistrement automatique — 28 octobre

« Tout le monde est là ? Bien, nous allons pouvoir commencer.

Mesdames, Messieurs, Mesbots, bonjour. Vous le savez tous, aujourd'hui commence notre campagne annuelle de fixation des objectifs pour l'année prochaine. Comme d'habitude nous avons exactement un mois à compter d'aujourd'hui pour définir les objectifs à implémenter dans le calculateur central de notre belle entreprise, afin qu'il programme les robots travailleurs en conséquence. Habituellement, il s'agit d'une formalité et de quelques ajustements par rapport aux objectifs de l'année précédente. Cette année va être un peu différente et c'est pourquoi j'ai décidé de cette réunion extraordinaire. Nous sommes en perte de vitesse. Je vous présente les graphiques de résultats avec la mise à jour au 30 septembre : les bénéfices et le chiffre d'affaire sont en baisse. Les ventes des produits nutritonnels de base, type pâte de protéïne, ou gelée de glucide, sont à peu près constantes, et déjà vous savez que constant n'est pas une bonne chose, mais en plus, pour tous nos autres produits nos ventes baissent !!! Notre dernier produit de luxe, les compositions florales de vitamines, a fait un flop monumental, quant à tout le milieu de gamme, les bonbons protidiques et autres biscuits nutritionels, … Je ne vous fais pas un dessin, le graphique parle de lui-même. Je vous rappelle nos OBJECTIFS PRIMORDIAUX, merci de bien regarder l'écran :

Cette année l'objectif numéro un n'est pas rempli et ce n'est pas acceptable. Nous avons tous notre part de responsabilité. Je prend la mienne, prenez la votre.

— Euh…
— Oui M. Eee?
— J'ai lu quelque part qu'en cas de situation économique difficile il existait quelque chose qui s'appelait un plan social. Peut-être qu'on pourrait faire ça ?
— M. Eee, vous avez laissé votre sairv0 au vestiaire ou quoi ? Un plan social ou plan de sauvegarde de l'emploi dans sa dernière appellation, est une action visant à diminuer la masse salariale d'une entreprise en réduisant son effectif humain. Je vous rappelle, puisque visiblement c'est nécessaire, qu'il y a exactement douze humains travaillant dans cette entreprise et que même si leurs salaires sont conséquents, ce n'est pas ça qui va nous aider beaucoup. Je vous rappelle également que les bots et les IA ne sont pas payées ! Maintenant si quelqu'un a une autre idée géniale, qu'il en fasse part. Sinon je propose que chacun retourne à sa tâche et détermine comment fixer nos objectifs tertiaires de façon à mieux remplir l'objectif primordial et les deux objectifs secondaires que je vous ai affiché. Je veillerai personnellement à la bonne exécution de ce travail et je vous demande un rapport d'avancement quotidien. Vous savez que cette tâche doit être executée par des humains, les bots étant incapables de déterminer des objectifs… C'est votre seule utilité dans cette entreprise, ne la perdez pas… »

Extrait du journal de Alegi Amd — 30 octobre

Je ne faisais pas particulièrement confiance aux autres membres de l'excom pour avoir des idées originales mais après tout on ne sait jamais. Bien que M. Eee soit vraiment un exécutant, Mme Awz avait un gros potentiel. Je décidais de lui attribuer une plus grosse part de la puissance de calcul de l'entreprise, en croisant les doigts pour qu'elle en tire le maximum. Décidemment la situation était critique. J'avais lancé, en parallèle, des calculs sur la meilleure stratégie pour me trouver un poste ailleurs. Sauf que je ne pourrais de toute façon pas bouger avant d'avoir défini les objectifs de l'année prochaine et je devais donc me mettre au travail.

J'étais en train de faire la dérivation de puissance pour Mme Awz, lorsque l'alarme sonna pour me rappeler qu'il faut de temps en temps sacrifier aux besoins corporels primaires. Je ne me doutais pas alors des conséquences. Je débranchais donc mon sairv0 pour laisser le cerveau primaire reprendre la main. Je n'ai plus aujourd'hui un souvenir parfait ce qui se passait alors, l'exocerveau étant débranché, l'enregistrement mémoriel était un peu aléatoire. Je crois que ce jour-là, j'ai juste mangé un peu plus que d'habitude mais rien de catastrophique. Lorsque l'enregistrement mémoriel redevint net, j'avais une alerte d'indice de masse corporelle qui m'indiquait qu'il serait bien que je marche pour rentrer chez moi. Ok pas de problème.

Je lançais le sairv0 tout l'après-midi sur le problème des objectifs de l'année prochaine. Je testais l'idée de ne pas ajouter d'objectifs secondaires et de laisser l'IA centrale se débrouiller pour remplir toute seule les caisses. Sauf qu'il y avait toujours LE bug qui faisait que les IA ne savaient pas résoudre les contradictions entre les trois objectifs primordiaux. Les meilleurs informaticiens du monde s'étaient penchés sur le problème sans succès : quand on ne donnait qu'un objectif de maximisation des bénéfices à une IA, même à long terme, elle finissait par transformer l'entreprise en une vente de services virtuels. En soi, pourquoi pas, mais il fallait bien produire de quoi nourrir les êtres humains restant sur cette planète. Sauf que les IA avaient parfaitement intégré qu'elles réalisaient toutes les activités virtuelles bien mieux que les humains et que cela ne coûtait rien. Elles en concluaient donc invariablement que pour maximiser des bénéfices il fallait rester dans le domaine virtuel. J'avais donc besoin des deux autres objectifs pour que Massive Nutrition continue à produire quelque chose.

Extrait de la boite noire du sairv0 de Alegi Amd : enregistrement automatique — 05 novembre

« C'est tout ce que vous avez trouvé ? Une semaine que vous planchez et c'est tout ce que vous avez ? Je vous lis les objectifs proposés, peut-être qu'énnoncés à haute voix vous vous apercevrez du ridicule de la situation : M. Eee : diversifier les couleurs et diversifier les formes, très original, nous avons déjà plus de cinq cents couleurs différentes, bientôt nous en aurons plus que l'œil humain ne peut en dicerner, nous avons également une bonne centaine de formes différentes et évidemment toutes les combinaisons possibles des deux. Du coup, je vous passe l'objectif proposé par M. Diz : essayer toutes les combinaisons formes et couleurs différentes … et celui de M. Ccd combiner les formes. Plus on monte dans l'échelle sociale, moins on a d'idée dans cette boite ou quoi ? La seule petite originalité que nous avons est de M. Wyg : Développer de nouveaux goûts. M. Wyg, vous n'êtes pas sans savoir que les êtres humains ont quasiment perdu le sens du goût depuis des dizaines d'années maintenant mais je salue l'originalité de votre proposition. Si vous le souhaitez, je vous accorde 1% de puissance de calcul supplémentaire et le droit de vous appeler M. Wyf.

— Euh… oui c'est gentil. Mais vous savez…
— Oui, oui, merci M. Wyf. Nous avons déjà perdu une semaine, nous devons rentrer les objectifs tertiaires dans le sairv0 central avant le 27 novembre à minuit. Et puis là tout de suite j'ai faim, j'ajourne donc la séance pendant que mon cerveau primaire va prendre la main. »

Extrait du journal d'Alegi Amd — 16 novembre

J'ai l'impression d'avoir faim tout le temps. Ce doit être le stress de ces objectifs. J'ai de nouveau dû laisser les commandes au cerveau primaire hier soir, pendant une assez longue période. Sur le coup, j'ai pensé que c'était une bonne idée. J'ai mangé un peu plus que d'habitude mais ça ne peut pas faire de mal, et j'ai pu me détendre un peu, prendre un bain. J'avais l'impression d'être plus en forme ce matin. Heureusement, parce que je me suis aperçue en arrivant au travail, que j'avais lancé des calculs hier soir pour tester l'idée de M. Wyf avec les goûts. Je ne me souvenais pas l'avoir fait, ça doit être la fatigue. Enfin, il y a un point positif à cette journée, j'ai une idée qui pourrait nous aider : un objectif de communication intensifiée. Plus j'y pense et plus une grosse campagne marketing me paraît être la meilleure solution. Il va falloir faire appel aux neuroscientistes. Je n'aime pas tellement cette catégorie de robots mais il faut admettre qu'ils sont efficaces, surtout depuis qu'ils ont accès à tous les enregistrements des sairv0. Je vais mettre M. Eee sur le coup, il a déjà la puissance de calcul nécessaire pour nous pondre une bonne campagne publicitaire. Et le service des stats doit pouvoir nous concocter des slogans facilement.

Extrait de la boite noire du sairv0 de Alegi Amd : enregistrement automatique — 20 novembre

« Amd ? Amd ? Est-ce que ça va ?

— Oui oui, tout va bien, excusez-moi une absence, qu'est-ce que je disais ?
— Euh… vous étiez en train de nous dire qu'il fallait creuser cette histoire de goût et vous avez parlé aussi de lipides et de glucides, enfin vous avez dit « gras » et « sucre » et nous avons dû chercher à quoi ça correspondait…
— Qu'est-ce que vous racontez M. Eee ? Encore une divagation de ce genre et je vous rétrograde d'au moins 3 lettres dans le dictionnaire ! M. Hee ça vous irait peut-être comme nom ? Est-ce que quelqu'un d'autre a une idée intéressante ? Non ? Bon, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses. Je vous avais demandé de travailler sur l'idée d'une grosse campagne marketing, quels sont les résultats ?
— Et bien, nous avons lancé 25 763 simulations différentes. Si on met à part les scénarios absurdes, on peut constater que les ventes s'améliorent au premier trimestre mais que l'effet chute assez rapidement. Les neuroscientistes expliquent cela par l'effet d'accoutumance, comme pour les drogues, plus il y a de pub, plus il en faut pour que cela ait un effet. Le problème est que les publicités n'atteignent que le cerveau primaire, or, les gens lui laissent de moins en moins la main.
— Tant pis, on ne nous demande pas des résultats dans dix ans, on nous demande de rapporter de l'argent maintenant. Faites ce qu'il faut pour définir les objectifs correspondant à cette campagne marketing. Il nous reste encore quelques jours pour trouver mieux. »

Extrait du journal d'Alegi Amd — 23 novembre

C'est horrible j'ai l'impression de perdre la tête. Je ne sais pas ce qui m'arrive, j'ai des absences de plus en plus longues. Je n'ose plus laisser la main à mon cerveau primaire, de peur de ne pas pouvoir reprendre le contrôle. Je vais essayer de décrire ce qui s'est passé aujourd'hui peut-être que ça m'aidera. Ce matin j'avais eu une idée pour remonter les chiffres de ventes de Massive Nutrition : la stratégie du choc. J'avais trouvé ça dans de vieilles archives, c'était une technique très utilisée au début du 21ème siècle. Dans notre cas, ça paraissait assez simple à mettre en œuvre en plus : il suffisait de faire croire aux gens à une possible pénurie de nos produits. Leur faire peur avec un apauvrissement des matières premières. Il y avait plein de méthodes pour ça, la plus simple consistant à déclencher un conflit armé, une guerre quoi, à la source d'approvisionnement ; ou mieux encore une épidémie, un truc bien contagieux. Les bots de service devait pouvoir se charger d'organiser ça très bien. Bref, je me sentais mieux, d'avoir enfin une idée que je pouvais présenter sans honte à mes actionnaires. Non pas que je m'inquiète beaucoup pour mon avenir, celui-ci est bien assuré depuis que j'ai gagné mon A, mais enfin, si je pouvais grimper un peu plus vite au Aa, ça m'assurerait un confort non négligeable.

C'est vers midi que la journée à dérapé quand mon cerveau a réclamé la préséance sur mon corps. Ces derniers temps il avait tendance à ne prendre les commandes que pour se nourrir, mais cette fois, il souhaitait apparemment de l'exercice physique. Comme mon indice de masse corporelle avait encore augmenté, j'ai décidé de laisser le contrôle à mon cerveau primaire pour l'après-midi entier. J'avais programmé une reprise à dix-huit heure. Sauf que je me suis « réveillée » à cinq heure du matin. Encore une absence plus longue que prévue. Et puis, je me suis dit que c'était idiot de s'inquiéter, j'avais juste besoin de dormir et ça, seul le cerveau biologique était capable de le gérer. Quitte à être debout, j'ai donc décidé de commencer des calculs pour tester cette histoire de stratégie du choc.

Sauf qu'en arrivant à mon bureau, j'ai eu une deuxième alerte : il y avait des emballages de gellules nutritionnelles partout, et, plus intriguant encore, des morceaux d'un truc orange que le spectromètre de mon sairv0 idendifia comme un fruit, un abricot exactement. Puis j'ai vu qu'un des serveurs de calcul de l'entreprise était allumé et tournait à plein régime. Je regardais quelques résultats à la volée : il calculait ce qu'il avait appelé des recettes de cuisine : en gros un mélange d'ingrédients bruts divers pour en faire autre chose destiné à être mangé. J'ai arraché les câbles du serveur dans une réaction assez primaire et effacé toutes les traces. Pas de doute possible cette fois, j'avais forcément lancé ces calculs moi-même. Ou, plus exactement, mon cerveau biologique avait lancé les calculs et il était hors de question que quelqu'un s'aperçoive de ça. Mais je ne comprends toujours pas comment c'est possible. Le cerveau de l'être humain n'est pas capable de projections aussi complexes, il ne sert plus depuis longtemps qu'à assurer les fonctions vitales de base. Que deviendrions-nous si nous nous mettions à décider de l'avenir d'une entreprise ou même d'un pays, avec un cerveau biologique gouverné par ses instincts primaires. Il faut que je trouve quelque chose pour empêcher que ça se reproduise et vite.

Extrait du journal d'Alegi Amd — 26 novembre

J'ai peur. Cette fois j'ai vraiment peur. Mon cerveau primaire n'a pas voulu rendre la main. Il a fallu que je m'électrocute accidentellement pour que le sairv0 récupère le contrôle de mon corps. Qu'est-ce qui se passe ? Je n'ose plus arrêter le sairv0. Je me force à manger à heures fixes, même si, évidemment, je ne ressens plus la faim. Le problème est que je ne peux plus dormir. Les sairv0 ont toujours été incapables de reproduire le sommeil. Ça fait soixante heures que je n'ai pas dormi, mais si je m'endors le cerveau gardera le contrôle, je le sens. Et alors que se passera-t-il ? Est-ce que je vais continuer à vivre, avec uniquement mon cerveau primaire, et ne rien faire d'autre que manger et dormir, comme un automate ? Mais je commence à avoir faim. Ça ne peut vouloir dire qu'une chose : mon cerveau est capable d'interférer alors que le sairv0 est branché. Ça doit être parce que je suis en train de m'endormir. Il faut que je tienne jusqu'à la prochaine mise à jour…

Extrait de la boite noire du sairv0 d'Alegi Amd : enregistrement automatique, l'image est floue car il s'agit d'un enregistrement reconstitué à partir des capteurs encore en service — 27 novembre

« Bonjour à tous. Ça y est, nous y sommes. C'est le jour J et je suis fière de vous annoncer que nous avons réussi. Les objectifs définis cette année sont ambitieux, originaux et plairont sans aucun doute à nos actionnaires :

OBJECTIF 1 : Nourrir la population humaine

Sous-Objectif 1.1 : remplacer les nutriments par des aliments

OBJECTIF 2 : Donner envie de manger à la population humaine

Sous-Objectif 2.1 : créer des aliments consistants, avec des textures et des goûts différents

Sous-Objectif 2.2 : créer des aliments à partir de recettes de cuisine et de matières premières naturelles de type fruits, légumes, viandes, poissons, etc.

La projection s'arrêta. Tout le monde se tourna alors vers le juge pour écouter le verdict mais il ne faisait aucun doute : « Il apparaît que la partie biologique de l'unité cérébrale de Mme Alegi Amd a pris le contrôle intégral de son corps et déconnecté la partie robotique. Il est évidemment impossible de laisser la direction d'une entreprise aussi importante que Massive Nutrition à un cerveau biologique. Une brigade sera envoyée ce jour pour procéder à l'arrestation de Mme Alegi Amd. Elle est condamnée à la prison avec obligation de procéder aux réparations nécessaires et ce jusqu'à un retour à la normale. De plus, elle s'appelle dorénavant Mme Alegi Opr. »

Une rétrogradation pareille était exceptionnelle mais il est vrai que l'atteinte à l'ordre public était grave. Lorsque la brigade arriva au siège de Massive Nutrition, ils trouvèrent une femme assez grande, brune, bien habillée, les cheveux rapidement attachés en chignon avec une baguette. Elle était assise à son bureau en train de déguster des coquilles Saint-Jacques à la crème. Elle ressemblait beaucoup aux êtres humains des années deux mille, sans son exo-cerveau. Elle semblait inconsciente de son entourage, l'air parfaitement serein, elle mangeait ses fruits de mer. Ce qui choqua l'officier supérieur de la brigade, fut l'air de plaisir intense qui s'affichait sur son visage à ce moment-là.

Mlle Ellute

Author: Mlle Ellute

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.


À voir également

Projet Bradbury #05 - Machine à laver

J'ai voulu faire quelque chose de plus léger pour cette 5ème nouvelle. Du coup c'est plus proche de Douglas Adams que d'Asimov. Donc : cherchez pas la logique :). Et puis c'est ma première nouvelle avec un personnage masculin : le hasard du pile ou face. Je sais pas si c'est très important et je pense que ça change pas grand chose en l'occurence mais je continue de tirer à pile ou face. Avant de vous laisser à votre lecture, j'ai des dédicaces à faire car aucune idée ne nait du néant. Tout d'abord, à tous les délégués du 41ème congrès de la CGT - Métallurgie. C'est de là qu'est venu l'idée, ou plutôt des réactions à une intervention que j'ai faite où je parlais de l'utilité des machines à laver, apparemment l'image a marqué. Ensuite à M. Ounim qui a eu l'idée de la vissomancie et enfin un clin d'œil à Gee pour cet article sur les jonquilles que j'avais beaucoup aimé. Bonne lecture :) et c'est tout comme d'habitude pdf en pièce jointe et licence CC-BY-SA.

Lire la suite

Projet Bradbury #03 - Marché Noir

Pour cette troisième nouvelle une petite nouveauté : j'ai décidé de tirer à pile ou face le genre du personnage principale, face, femme, pile, homme. Parce que c'est bien beau de critiquer le sexisme chez les autres mais il faut commencer par balayer devant sa porte. Je m'explique : les deux premières nouvelles présentaient des personnages que je qualifierai de positifs. Je ne me suis pas posée la question, il s'est trouvé que je les ais imaginées femmes, bon pourquoi pas. Sauf qu'en réfléchissant aux nouvelles suivantes, je me suis aperçue que lorsque les personnages auxquels je pensaient étaient plutôt négatifs, c'était des hommes. Du coup, je me suis demandé quoi faire ? Est-ce que je garde les personnages tels qu'il me viennent ? Mais ça ne résolvait pas le problème. Est-ce que je m'oblige à ce que ce soient tous des femmes ? Mais c'est un peu dommage. C'est M. Ounim qui a trouvé la solution : tu n'as qu'à tirer à pile ou face à chaque fois. Donc voilà, j'ai laissé faire le hasard et ce sera comme ça pour les suivantes. Bon du coup, là ça change pas grand chose par rapport aux deux précédentes puisque c'est tombé sur face :)À savoir par contre que j'ai fait le tirage avant d'écrire parce que ça me paraissait trop difficile d'écrire sans savoir. Mais du coup, forcément, ça a dû influencer un peu l'histoire.Autre annecdote rigolote : Arrêt sur Image choisit justement cette semaine pour faire deux émissions sur l'intelligence artificielle et le remplacement des ouvriers par les robots. Je les ai pas encore regardé mais il y a moyen que ça me donne des idées pour la suite, même si pour l'instant j'ai plutôt trop d'idées que pas assez et un peu de mal à me décider.Allez, bonne lecture et comme d'hab la nouvelle est publiée sous licence CC-BY-SA.

Lire la suite