Aujourd'hui c'est TrollDi et je voulais donc réagir à un article de Numerama publié le 6 novembre dernier sur l'obtention, par Microsoft, d'un brevet qui fait un peu peur. Je cite une petite phrase de l'article qui résume bien pour ceux qui ont la flemme de lire :

Microsoft vient de se faire délivrer le 1er novembre un brevet déposé le 26 avril 2011, qui propose d'apporter une réponse technologique aux rêves les plus fous des producteurs. Le brevet porte sur "un système et une méthode de présentation de contenu permettant aux fournisseurs de contenus de réguler la présentation du contenu sur une base de vue-par-utilisateur"

La suite de l'article décrit succinctement le procédé : en gros, une caméra installée dans votre téléviseur va vous filmer pendant que vous regardez le film et à un moment dira «vous n'avez payé que pour 1 utilisateur, si je compte que votre petite soeur et le chat vous ont rejoins sur le canapé ça fait 2,5 utilisateurs vous devez donc repayer pour continuer à voir ce film[1]». Georges Orwell l'a imaginé, ils l'ont fait, « BIG BROTHER IS WATCHING YOU ».

En plus du fond de l'article qui est très inquiétant, et justement à cause de ça, je trouve l'article en lui même décevant car le journaliste de Numerama n'a pas l'air plus alarmé que ça. C'est même presque choquant de voir sa description dénuée de toute question et de toute critique. Je commence par cette phrase :

Contrairement aux salles de cinéma qui vendent leurs places à l'unité, les ventes et locations de films se fichent du nombre de spectateurs, faute d'avoir les moyens techniques de les comptabiliser

Donc maintenant qu'on a les moyens techniques, c'est tout à fait normal qu'on les utilise et il n'y a pas de question à se poser. Pourtant j'en ai une moi. Il est écrit dans le code de la propriété intellectuelle la petite phrase suivante :

Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille.

Moi je comprend ça comme le fait qu'une fois que j'ai acheté un DVD on n'a pas le droit de m'empêcher de le regarder avec ma famille chez moi tant que je ne fais pas payer l'entrée. Est-ce que ce n'est pas en contradiction avec le système proposé par Microsoft ? Mystère, le journaliste ne daigne pas se poser cette question et donc nous apporter une réponse.
Et pourtant il y a déjà un élément de réponse caché dans l'article. En effet, et ça par contre je trouve que c'est une très bonne idée, le journaliste met le lien direct vers la demande de brevet sur le site de ... L'US Patent and Trademark Office. Et oui c'est un brevet américain qui a été déposé et non pas un brevet Européen et encore moins français. Mais pareil ce n'est pas dit dans l'article de Numerama et encore moins commenté. « Est-ce que ce genre de brevet est acceptable en France ?» aurait pu être une bonne question à se poser non ?

Enfin, le système en lui même pose quand même beaucoup de questions dont aucune n'apparaît dans cet article.
Par exemple, qu'est-ce que les fournisseurs de contenu peuvent imaginer faire avec ça. PcImpact et Futura Science proposent ici des articles un peu plus complets qui nous expliquent en gros qu'il n'y a pas de limite. Ce système peut s'appliquer à de la VOD[2] mais également à un film sur support DVD, clé USB, bref n'importe quoi tant que ça peut contenir un film[3] et le DRM qui va avec. On peut également s'en servir pour plein d'autre chose que compter les utilisateurs : on peut faire de la reconnaissance de visage pour s'assurer que la personne qui a payé pour voir le film est bien celle assise dans le canapé, ou pour proposer des contenus adaptés : pour enfants, pour ados, pour chats,... Et par conséquent pour vous interdire les contenus que l'on estime pas bon pour vous.
Autre question, qui n'est pour le coup posée par aucun journaliste que j'ai pu lire : est-ce que les informations resteront dans la boite (TV, tablette, ...) ou est-ce que celle-ci transmettra tout chez Microsoft qui dira ensuite si vous pouvez continuer à regarder le film ? En gros est-ce que le système est réellement du Big Brother et qu'à partir de là Microsoft peut tout savoir de votre vie privée.
Une dernière : est-ce que la Télévision peut s'en servir par exemple pour vous empêcher de regarder la fin d'un film si vous n'êtes pas resté regarder la pub ?
Bref, il y en avait des questions à se poser[4] mais on ne trouve pas beaucoup de réponses dans les articles publiés sur internet. Bien sûr, pour l'instant il ne s'agit que d'un dépôt de brevet, il n'y a pas encore d'application mise sur le marché. Mais si Microsoft a déposé un brevet c'est qu'il espère le vendre un jour sinon je ne vois pas l'intérêt. Et ce système parait suffisamment inquiétant pour qu'on ressente le besoin d'en savoir un peu plus. On parle quand même là d'une vision du monde où ce qu'on aura le droit de voir et de ne pas voir sera entièrement surveillé par une machine, évidemment non open-source et sans aucun bouton permettant de la contrôler, probablement sans même d'information sur ce qu'elle fait réellement. Est-ce vraiment ça que l'on veut ?

Et puis dernier point juste pour la route : est-ce que cette solution est vraiment intéressante pour Microsoft et pour les fournisseurs de contenus? À mon avis un système d'espionnage comme celui-ci va juste réussir à donner une très mauvaise image du premier et à rediriger les spectateurs des seconds vers des offres plus libres ou vers le téléchargement illégal de leurs œuvres dans une version sans DRM comme le dit ce dessin du Geektionnerd.

Notes

[1] oui c'est une caricature, le chat a peut-être le droit à une place gratuite mais après tout c'est pas sûr

[2] Video on demand

[3] ou une musique ou n'importe quel contenu numérique en fait

[4] Et en lisant les commentaires des différents articles, on en trouve plein d'autres