Ce billet fait suite aux élections régionales. Il y a dans ma région (PACA) 3 conseillers régionaux élus qui avaient signés pendant la campagne le Pacte du Logiciel Libre. Ce pacte est une initiative de l'APRIL, expliquée sur le site candidats.fr et qui demande aux candidats de différentes élections de s'engager à défendre et promouvoir le logiciel libre. Maintenant que ces conseillers ont été élus je souhaite donc qu'ils respectent cet engagement et je leur ai, dans ce but, envoyé un mail que je vous présente ici. Le contenu de ce blog étant sous license Creative Commons vous pouvez bien entendu recopier tout ou une partie du billet, le modifier à souhait et l'envoyer à vos propres conseillers régionaux. Bonne lecture :

Messieurs Aschieri, Castaner et Mussi,

Selon le site Candidats.fr mis en place par l'APRIL, vous avez signé le Pacte du Logiciel Libre avant les élections régionales 2010. Par ce pacte vous vous êtes engagés à promouvoir les logiciels libres en les utilisant, les développant et en sensibilisant le public à leur importance dans le cadre de « la Région PACA ». Je pense personnellement que la signature de ce pacte vous a permis de remporter des voix. J'avais personnellement pris la décision de ne choisir qu'entre des listes qui présenteraient des candidats ayant signé ce pacte.
Dans le cas particulier d'Europe Écologie, je pense même que le mouvement dans son ensemble a marqué des points par sa campagne pour le logiciel libre; je pense notamment à cet article de Gaelle Krikorian, repris par Framablog ou à différentes interventions de Daniel Cohn-Bendit. Tout ça pour dire que si vous avez été élus (et donc particulièrement messieurs Aschieri et Mussi d'Europe Écologie) c'est en partie grâce à la signature de ce pacte. Or ce n'est pas à mes yeux un acte anodin car je pense que la défense des logiciels libres est importante. Comme leur nom l'indique bien ils sont, pour moi, porteurs de libertés, libertés dont nous privent les logiciels dit « propriétaires », d'ailleurs appelés logiciels « privateurs » par Richard Stallmann. C'est pourquoi, étant désormais l'une de vos administrées je voudrais vous poser trois questions afin de m'assurer que cette signature n'était pas un simple geste électoraliste :
* Premièrement j'aimerais avoir votre définition du logiciel libre histoire d'être sure que nous parlons bien de la même chose.
* Ensuite je voudrais savoir ce que les logiciels libres représentent pour vous, pourquoi ils vous semblent importants, en d'autre termes pourquoi vous avez signé ce pacte? La question peut paraître agressive mais ce n'est pas le cas. Seulement il y a des milliers de bonnes raisons de défendre les logiciels libres et pour savoir à qui j'écris j'aimerais savoir qu'elle est la vôtre (ou les vôtres)?
* Et enfin, la question la plus évidente : « Que comptez-vous mettre en oeuvre dans le cadre de votre mandat pour respecter ce pacte ? »

Ces questions vous l'aurez compris appellent une réponse mais sont également une façon de vous demander de tenir les engagements pris en signant le pacte du logiciel libre.
Je publie, en même temps que je vous l'envoie, ce mail sur mon blog. Si vous allez voir, vous vous apercevrez que ce blog parle essentiellement d'Internet et pas (encore) de logiciels libres. Mais les deux sont intimement liés. Tout d'abord, il serait beaucoup plus difficile aux communautés de développeurs de développer des logiciels libres sans Internet, on le conçoit bien. Ensuite, l'utilisation de logiciels libres, et des formats ouverts qui vont avec, permettent à tous d'avoir accès aux mêmes logiciels et d'échanger sans problèmes des informations et donc de créer Internet. Voilà pourquoi je pense que ce mail a toute sa place ici. Merci de m'indiquer dans vos réponses si je peux les poster également.

En vous souhaitant un bon mandat,
Sincères salutations,


Voilà donc le mail qui est parti aujourd'hui. Ne pouvant trouver les adresses des conseillers régionaux sur le site de la région (et c'est pas faute d'avoir essayé!) j'ai tenté des trucs en prenom.nom@regionpaca.fr et variantes. Le dernier essai n'ayant suscité aucun retour violent du type « Mail delivery alert » je suppose que mon mail est parti et je publie donc ce billet. Je l'éditerai quand j'aurai confirmation qu'il a été reçu. Mlle Ellute